Il y a quelques années, j’ai rencontré Laurent Kronental alors qu’il commençait ses travaux photographiques.

Nous testions nos « talents » chez Mayoz, un site qui proposait au vote des internautes les clichés de photographes débutants. Force est de constater que Laurent a largement dépassé cette phase et c’est grandement mérité. Il a su, dans sa série « Souvenir d’un futur » qui décroche des honneurs internationaux, subtilement associer son goût pour l’architecture à l’histoire des habitants des banlieues parisiennes conçues jusque dans les années 80.

Une atmosphère étrange empreint ses travaux. On hésite en permanence entre l’évidente humanité de ces anciens et de leur histoire, et la froideur de ces grands ensembles urbains. Un contraste saisissant et fascinant que je vous invite à découvrir à la Bibliothèque Nationale de France, du 18 décembre 2015 au 7 février 2016, exposition en lien avec son prix de Jeune Photographe pour la Bourse du talent (entrée libre).